FAV 2024     -      Editions précédentes    -    A propos     -     Scolaire      -    Publications  -   Collaborations ReCITYing        


BLATTEAU Julien
Marseille // France


Je suis Julien Blatteau, architecte et designer basé à Marseille.
Je me spécialise dans le réemploi et au recyclage des matériaux, avec des techniques
expérimentales et low tech.
Co-fondateur du collectif MELT.LAB target="_blank">MELT.LAB en 2018, j’ai eu l’occasion de travailler en équipe sur divers projets de design et de micro-architecture notamment :
- le vélo-broyeur, un prototype de vélo pour broyer des déchets plastiques et les recycler
sous forme de plaque ;
- le belvédère du Banchet, un abri construit en chaume, en brique d’adobe et en
marqueterie de paille durant des ateliers participatifs avec les écoliers d’Ayn ;
- le recyclage de l’aluminium au creuset, pour recycler des canettes en poignées, en
fourchettes, durant une résidence dans l’ancienne usine de saucisson du Pré-à-Vie ;
Pour le Festival des Architectures Vives, je présente un projet en solo : une installation
mécanique argenté qui explore les correspondances entre rythme musical et rythme
architectural.

I am Julien Blatteau, architect and designer living in Marseille.
I am specialised in material reuse and recycle, with experimental and low tech techniques.
Co-founder of MELT.LAB collective in 2018, I have been engaged with the team on various design and micro-architecture projects, including :
- shredding bike, a prototype of bike capable of shredding plastics thrash to recycle them
into plates :
- Banchet’s belvedere, a shelter built in thatch, adobe brick and straw marquetry with
pupils from Ayn’s primary school ;
- aluminium recycling with melting pot, creating forks, handle and other objects from cans,
during a residency at former sausage factory Pré-à-Vie.
For the Festival des Architectures Vives, I will present a solo project : a mechanical and
silvery installation that explore similarities between musical and architectural rythmes


Vidéo de l’équipe :




POLYRYTHMA COLOMNA :




COLORYTHME est un objet synesthésique qui propose une exploration des liens entre le « rythme architectural » et le « rythme musical » 

Le dispositif prend la forme d’une colonne à plusieurs étages, comme une boite à rythme mécanique.
Chaque étage développe un assemblage de percussion comme des chimes ou des cha cha nut, accroché grâce à des roues de vélo.

Le système est actionné à la main par le visiteur : un axe de frappe vient percuter les instruments et les faire résonner. Les tubes sont fixés à des intervalles de plus en plus denses au fur à mesure des étages.

Une esthétique en gradient, un « motif » graphique qui correspond à un « motif » rythmique : le rythme percussif est ainsi plus ou moins rapide en fonction de la densité des tubes.

Lorsque différents étages sont actionnés en simultané, la superposition des motifs rythmiques forme des accents et change la perception de ces percussions : on assiste à la naissance d’un groove en polyrythme.

L’installation vise l’objectif de ne produire aucun déchet.

Les objets utilisés (roue de vélo, éléments de percussion) seront assemblés avec soin en vu d’un démontage non destructif : une parti des éléments sera donné à des associations pour une usage ultérieur.


COLORYTHM is a synesthetic object that explores the connections between "architectural rhythm" and "musical rhythm". 
The device takes the form of a multi-storey column, like a mechanical drum machine.
Each stages develops a percussion assembly such as chimes or cha cha nut, suspended from bicycle wheels.
The system is operated by hand by the visitor: a striking axle making the instruments resonate.
The tubes are fixed at gradient density up to the top of the column.
A graphic "pattern" that corresponds to a rhythmic "motif" : the percussive rhythm is faster or slower according to the density of the tubes.
When different stages are operated simultaneously, the superposition of rhythmic patterns forms accents and changes the perception of percussion creating a polyrhythmic groove.

The installation aims zero waste production.
The objects used (like bicycle wheels, percussion elements) will be carefully assembled for non-destructive dismantling: some of the elements will be donated to associations for later use.